Feminktober 22 : Trinity

The Matrix a bientôt 20 ans et s’envole donc avec son souvenir ma fin d’adolescence 😉

Un premier opus surprenant et sympathique, et pour tout un pan du grand public, un premier pas vers une SF inconnue.

Même si j’avais un peu bloqué sur les éléments pompés de tous bords, (de Testuo à Aronofsky, de Giger à K.Dick…) j’avais quand même aimé l’esthétique, et les personnages… dont Trinity.

Enfin une femme qui n’était pas là pour la figuration plastique.

Et quelle femme 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s