Une page se tourne.

20190130_120425.jpg

Je ressors une aquarelle qui date un peu pour l’occasion.

Bien, voici que se tourne la page la plus enthousiasmante de ma vie.
Après 5 ans d’une progression timide, d’un parcours semé d’embûches et de joies, de petits drames et de grands bonheur, voilà que l’Encre de Cthulhu se doit de faire une pause.

C’aurait pu- ça aurait dû- être un beau moment.
Ca ne le sera pas.

En dix minutes et trois phrases assassines, nous avons perdu tant de choses.
Perdu un métier, une boutique, un avenir.
Perdu du appartement.
Perdu la joie de pouvoir préparer une chambre au nouveau venu qui devrait changer nos vies d’ici peu de temps.

Nous avons rangé nos rêves et notre matériel, fait des cartons, rendu les clés.

Personnellement, je suis brisée par la haine, la diffamation, les rumeurs malsaines.
On est au fond d’un gouffre émotionnel, et on s’acharne à nous maintenir la tête sous l’eau, le plu violemment possible.

Que sera l’avenir ?

Oui, je participerai comme tous les ans au challenge Inktober, en espérant que la régularité de ce petit travail sur moi-même m’aidera à survivre à ce mois qui d’ordinaire est mon préféré. Halloween, la plus belle des saisons, cette année se teinte d’un gris bien épais.

Survivre, à tout prix.