Moment Popcorn – Constantine (Série, 2014)

Illustration_sans_titre
Constantine est une série télévisée américaine en treize épisodes de 42 minutes développée par Daniel Cerone et David S. Wikipédia

Premier épisode : 24 octobre 2014
Épisode final : 13 février 2015
Nombre de saisons : 1
Chaîne d’origine : National Broadcasting Company
Nombre D’épisodes : 13

John Constantine est exorciste et expert en magie Noire.
Originaire de Liverpool, accent marqué, cigarette au bec, il parcourt le monde (enfin, les USA) à chaque manifestation de démons et phénomènes paranormaux.  Désinvolte, alcoolique et séducteur, il cache sous son cynisme permantent un sens du devoir sans faille. Malgré les fréquentes visites d’un ange mandaté pour le soutenir dans sa mission contre le Mal, Constantine utilise en général des méthodes peu orthodoxes, de la magie noire aux patates dans la tronche.

Hanté par un exorcisme raté qui a coûté la vie à la fille d’un de ses amis, la petite Astra, et persuadé d’être voué à l’enfer, John n’a pas de limite dans son combat contre les forces obscures.

Il patrouille en général avec l’aide de Chas, son ami/homme à tout faire, un immortel à temps partiel, et Zed, une artiste voyante qui découvre à peine comment utiliser son pouvoir. Chas, sorte de Kenny, respawn par magie chaque fois qu’il meurt, sans vraiment comprendre comment ni pourquoi. Cette particularité s’ajoute à sa force de bûcheron canadien, ce qui en fait un partenaire bien utile. Zed, pleine de capacités mais perdue dans ce monde qu’elle commence tout juste à effleurer, se révèle petit à petit.

Ils croisent la route de nombreux démons, sorciers, nécromanciens, et celle d’un baron du vaudou, Papa Midnite, qui n’a de cesse de vouloir massacrer Constantine…

La série propose 13 épisodes sans conclusion, car la production a été arrêtée en cours de réalisation. Comme trop souvent, une décision budgétaire.

Une vraie déception pour les fans du personnage de DC dont cette interprétation sympathique, drôle et dark à la fois, rappelait les meilleures heures de Supernatural.
Charisme, humour, tout était pourtant réuni pour faire de Constantine une série à succès… on regrette que les prod se laissent si peu de marge de manoeuvre, pendues aux audiences de chaque épisode.

Cette review est donc minimale, mais une seule chose à dire : regardez ces 13  épisodes, et découvrez un héros qui aurait mérité tellement plus.
Ne serait-ce que pour le plaisir d’entendre John appeler tout le monde « Love » avec son accent du Nord presque Gallois.

Gros coup de cœur , et du coup, gros coup de blues face aux lois implacables du Saint Pognon 😦

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s