Comte Orlok

Dessiné hier avec vous sur Twitch !

Ce grand tattoo flash (25 cm) a été peint à l’aquarelle hier lors de mon stream dessin, première session sur le thème des vampires, qui est le début d’une longue série vu l’engouement 😉

Merci d’avoir été présents pour commenter et m’encourager !
Dessin en live chaque mercredi à 21h.

Une toile en une semaine

Red Witch

L’automne dernier, prise d’une espèce d’angoisse existentielle, je me suis précipitée pour peindre en une semaine cette énorme toile (120×80 cm).
J’étais terrifiée par l’idée de ne pas arriver à faire quelque chose de libre, de spontané, sans une commande ou un cahier des charges, je voulais simplement me laisser porter par les bombes, les pinceaux.

Cette toile, quelques mois après, plaît énormément et cela me touche beaucoup.
Cette douce sorcière des marais semble toucher au coeur les gens qui la contemplent.
Son petit sourire moqueur n’a aucune ironie, aucune méchanceté. Elle rit simplement des absurdités, des doutes qui nous prennent, alors que la nature et le monde sont si beaux autour de nous.

J’espère un jour la vendre et qu’elle orne le mur d’une sorcière ou d’un sorcier 🙂

Witchtober !

Comme tous les ans le challenge est de mise et comme tous les ans, je publie en retard.

Cette année je vous propose 31 « flashs » tattoo que vous pourrez vous faire tatouer sans rendez-vous lors d’une journée spéciale, le samedi 30 octobre. Mais attention, pas de réservation : premier arrivé, premier tatoué !

Voici ma liste et les premiers dessins.

Exposition !

J’expose actuellement ces 3 toiles chez L’encre de Cthulhu, 75 rue Claude Decaen à Paris.

La première « Laugh Now Cry Later » est une expérience de matières et de textures sur un thème classique du théâtre et du tatouage.

La deuxième « Dearg Due » a été réalisée dans le cadre des Curieuses Expositions et exposée déjà dans plusieurs galeries, elle revient aujourd’hui vers moi !
Elle représente la vampire des landes d’Irlande, jeune fille sacrifiée par son père qui la maria de force à un bourreau pour obtenir une dot. Elle mourut de désespoir et de mauvais traitement, et revint se venger des hommes qui l’avaient brisée.
J’aime ce personnage pour sa force vengeresse. Contrairement à de nombreux monstres de légende, elle a une raison de réclamer du sang, et je trouve cela trop rare !

La troisième, un grand format, « Sorcière Rouge », est une déclinaison de la figure sacrée féminine ainsi que de la sorcière au sens large dans la culture Païenne.

N’hésitez pas à me demander des précisions !