Tattooflashs – Légendes d’Asie – Hua Mulan

Hua Mulan apparaît pour la première fois dans une ballade de la dynastie Song, au XIIIe siècle.
Cette histoire raconte la vie d’une jeune fille s’engageant dans l’armée déguisée en homme; pour épargner cette charge à son père vieillissant. Elle combattrait ainsi de nombreuses années avant de revenir dans son village.

Mulan cristallise, à travers sa légende, de nombreuses histoires rapportées comme vraies, de femmes cherchant soit à assurer l’honneur de leur famille, soit à fuir leur condition.
Si elle fut longtemps présentée comme un symbole de patriotisme, aujourd’hui les femmes se réapproprient cette histoire afin de lui rendre son essence, celle de la volonté de libre arbitre, de liberté, d’indépendance, et de la force des femmes.

« Inktober » alternatif

Après mille palabres avec moi-même, j’ai décidé cette année de partager mon mois d’octobre entre deux listes alternatives sympathiques et inspirantes : la « Lupanartober » lancée par Bleuts, et la « Happyfoxtober » de Dzaka. Ces deux artistes m’inspirent au quotidien par leur univers riche et personnel !

Ce 1er octobre c’est le Lupanartober qui m’a motivée. Voici donc ma fougère, un tattoo flash dispo à petit prix !

8 mars, humour, souvenirs et milite.

Bref, c’est le 8 mars.

Bien des gens se sont déjà évertués à rappeler à Facebook et au reste du monde que cette journée est celle des droits des femmes et non celles des petites culottes en promo et des roses rouges.

Ca semble vaguement acquis, sauf dans les centres commerciaux.

Aujourd’hui, j’ai viré de mes contacts deux personnes profitant de la journée pour faire des blagues sur Bertrand Cantat. Chacun ses limites, me direz-vous.
Aujourd’hui j’ai expliqué poliment à quelqu’un pourquoi la minijupe n’était pas anti-féministe.

Aujourd’hui j’ai lu un article intéressant sur http://jeconnaisunvioleur.tumblr.com/
Ca m’a rappelé des souvenirs.

Des souvenirs glauques, une plainte et un non-lieu. Un vainqueur paradant, pouvant à présent attester de ma défaite et donc de ma très probable folie, pouvant brandir son innocence à qui en voulait. Je vous en parlerai un autre jour, sans doute.

Bref, c’est le 8 mars, j’ai fait des petits dessins et je me suis fait tatouer une tête de bouc.
Amour et tentacules.

123alienSPhotoEditor-20180308_211135

Le client est roi – 04

ausecours_004

Alors là, on est sur un cas d’école.
OUI, c’est vrai, Google référence régulièrement les shops de tattoo et les shops de piercing dans la catégorie « Tattoo-Piercing », ce qui explique la confusion, toute naturelle.

MAIS…. Quand on vous dit, au téléphone ou en face, que malheureusement nous ne proposons pas cette prestation, à quel moment exactement imaginez-vous que l’on vous ment par plaisir ?
Comment ça « VOUS ETES SURS » ? Oui, on est plutôt sûrs, justement ! Le piercing c’est un autre métier, un métier formidable d’ailleurs, que j’aimerais même plutôt bien apprendre … mais ça, c’est une toute autre histoire, dans une autre vie 😉

Ce qui est drôle c’est qu’on vous imagine mal aller voir votre boulanger et lui dire « Vous vendez du jambon ? Non ? Vraiment ? Sûr sûr ? Non parce que vous vendez des sandwichs, du coup c’est un peu pareil … ? Vraiment, vous n’avez pas un petit jambon dans l’arrière boutique ? Allez quoi… vite fait, une tranchette !! ».

(Décidément les métaphores pâtissières me fascinent).
Bref, on fait pas de piercing.

On vous aime quand même !
Love et tentacules.